|    En favori   |    Imprimer   |    Plan du site    |    Suivre la vie du site Suivi du site   |   Affichage    Accessibilité - Réduire la taille du texte Accessibilité - Agrandir la taille du texte   Couleurs    Accessibilité - style normal Accessibilité - style 2 - fond blanc Accessibilité - style 3 - fond noir
emergences sud
RECHERCHER

Mourenx, les clefs du futur centre

Accueil > L’actu > Emergences Sud vu par > Mourenx, les clefs du futur centre

Emergences Sud a réalisé la programmation du futur Centre culturel Multimédia, un projet de lieu de vie, de culture et de loisirs situé au coeur de la ville de Mourenx. Plus de 4 000m² SHON pour cet équipement ambitieux qui naît dans le cadre de la recomposition du centre ville (programme ANRU).

L’article : "

En plein coeur de ville, ce projet colossal regroupera sous un seul toit l’offre culturelle : médiathèque, cinéma, cyberbase, musée, théâtre...

Certes il y a eu cette dernière décennie l’hôtel de la communauté de communes de Lacq, la Maison de retraite ou encore la Piscine. La nouvelle mairie, elle, sera inaugurée en décembre, en présence de Laurent Fabius.

Mais au final, aucun de ces bâtiments, qu’il ait été renové ou construit, ne peut être comparé à celui qui sortira de terre ces prochaines années en lieu en place de barre dite « O », avenue Charles Moureu. C’est-à-dire en plein coeur de la ville nouvelle.

Par ses dimensions, par les sommes qu’il induira, le nombre de services qu’il abritera mais aussi sa forte vocation culturelle et les missions qui a fortiori lui sont attribuées dans le cadre du renouvellement urbain, le futur Centre culturel multimédia de Mourenx apparaît en effet hors normes. « C’est vrai qu’il n’y a pas de bâtiment équivalent dans la région » remarque ainsi Michel Camdessus, maire d’Arance et qui, avec quelques autres, a la charge de ce dossier à la Communauté de communes de Lacq.

Deux salles de cinéma et la médiathèque à l’étage

C’est en effet l’intercommunalité qui a été désignée il y a quelques semaines maître d’ouvrage de cet imposant édifice, imaginé par l’architecte bordelais François Guibert. Le centre abritera sous un même toit un cinéma avec deux salles (150 et 80 places), la médiathèque qui occupera tout le deuxième niveau, une cyberbase, le Musée des arts modestes, la compagnie théâtrale les Pieds dans l’eau, les bureaux de l’association Lacq Odyssée mais aussi un restaurant dont la gestion sera confiée à un privé.

Un tiers de subventions

Montant de la facture dévoilée récemment en conseil communautaire : 14,8 millions d’euros (TTC), une enveloppe lissée sur quatre années. Avec un montage financier qui associe donc la CC Lacq, la mairie de Mourenx mais aussi d’autres collectivités comme le conseil général et le conseil régional. « Le tout dans le cadre de la convention signée avec l’ANRU (Agence nationale pour le renouvellement urbain) » pointe David Habib. Ce qui fait que la collectivité devrait recevoir quasiment un tiers de subventions.

« Avec ce centre culturel, nous allons franchir un cap urbanistique et nous projeter dans ce que sera Mourenx en 2020. » D’autant qu’à côté, la nouvelle mairie aura été livrée et la place François Mitterrand repensée.

Deux ans de travaux et une livraison fin 2014

Le premier magistrat ne cache d’ailleurs pas son soulagement de voir ce projet enfin émerger. Même s’il reste évidemment pas mal de mois avant sa livraison. « Mais nous sommes bien partis. Même s’il reste deux ou trois choses à peaufiner » complète Michel Camdessus qui note aussi « que cela fait quand même plusieurs années qu’on parlait de ce projet. C’est bien que l’on rentre dans une phase plus active. »

Le chantier est susceptible de démarrer avant la fin de l’année, voire début 2012, Pour ensuite durer un peu plus de deux années. Ce qui permet de tabler sur une mise en service, si tout va bien, en septembre ou à l’automne 2014.

===> En chiffre : 14,8

C’est en millions d’euros, l’enveloppe (TTC) du projet. Les paiements seront échelonnés sur quatre ans. Pour ce projet, la CC Lacq apportera 7,8 millions, la Ville de Mourenx 2,1 millions alors que les subventions devraient frôler les 5 millions d’euros.

===> Le bâtiment « O » devrait avoir disparu à la fin du mois de juillet

Fin juillet est la date désormais envisagée par la SNI (Société nationale immobilière), le bailleur propriétaire du bâtiment O, pour achever la démolition de son immeuble. Il ne restera alors plus rien de cette barre de cinq niveaux, longue d’une centaine de mètres et riche d’une soixantaine d’appartements.

Sachant qu’aux dires de Christine Porte-Petit, responsable locale de la SNI et donc du vaste parc immobilier de Mourenx, la « déconstruction » est déjà bien avancée à l’intérieur. « Tout le matériel a été enlevé. » La technique retenue est celle du « grignotage », préférée à la démolition avec explosifs. Ce qui veut dire que même les murs porteurs seront grignotés et disparaîtront progressivement.

Pour ce marché de 600 000 euros, la SNI a fait appel à l’entreprise landaise Josse, basée dans les Landes. Sachant que ce chantier de déconstruction est appuyé par l’ANRU dans le cadre du programme de rénovation urbaine de la ville, acté en juin 2008 par le biais de la signature d’une convention.

===> François Guibert, l’architecte du projet : « Ce sera un lieu du vivre ensemble »

C’est le cabinet de l’architecte bordelais François Guibert qui a emporté le marché du futur Centre culturel multimédia. Et ce alors que 82 architectes avaient répondu à l’appel à projet mourenxois. Dont certains paraît-il très cotés. Cinq ont ensuite été présélectionnés avant le choix final effectué le 1er avril par un jury de 14 personnes."

Extrait de l’article du 1er juin 2011 paru dans la République des Pyrénées - Edition Orthez et Ouest Béarn - Auteur : Eric Normand.

Pour lire la suite :http://www.larepubliquedespyrenee...